Le premier événement marquant du grand projet de l'IDE à l'occasion des festivités du bicentenaire de l'entrée du canton du Valais dans la Confédération helvétique a eu lieu les 6 et 7 mai 2015. Un séminaire de travail a réuni à Bramois tous les chercheurs impliqués dans le projet «L’enfant en Valais de 1815 à 2015. De Jean-Baptiste, le petit chevrier à Ana Luisa, adolescente interconnectée», ainsi que des témoins d'époque et un public intéressé. Moments choisis. Par Evelyne Monnay.

valais colloque mai papilloudDeux jours durant, les chercheurs ont mis en commun leurs premières trouvailles à travers quatre ateliers thématiques: santé, placement et institutions, protection et intégration, thèmes transversaux. Ils ont précisé, redirigé, confirmé leurs axes de recherche respectifs, l'objectif étant d'obtenir un tout cohérent et complet en avril 2016 (fin du projet). Des témoignages ont également été entendus, pour faire de ce colloque un moment riche d'enseignements et d'émotions. Entre souvenirs de «dame des pous», «demoiselles des nerfs» et camion de radiographie, les «enfants sacrilège» ont ainsi été évoqués et des larmes ont même été lâchées en se remémorant des temps bien durs pour les enfants.

Parmi les témoins invités, M. André Spahr, médecin retraité, s'est exprimé sur la thématique de l'évolution du système de santé pour enfants: mp3Ecouter

«Un monde entre eux et nous»

Ancien directeur de la médiathèque Valais (Martigny) le chef de projet M. Jean-Henri Papilloud a mis en avant les énormes différences qui existent entre l'enfant de 1815 et celui d'aujourd'hui. La population valaisanne a quintuplé, une révolution a eu lieu du côté de la mortalité infantile, la courbe des naissances et des mariages a évolué de façon similaire à l'évolution suisse, mais avec un décalage de presque une génération... Une base de données chronologique et iconographique illustrant les changements sera complétée par les chercheurs et rendue publique au mois de novembre.

valais colloque ammanParmi les participants au colloque, M. Hans-Robert Amman, ancien archiviste cantonal, a donné sa vision d'historien sur la démarche en cours. Il explique ce qui l'a particulièrement intéressé: mp3Ecouter

Mme Marie-France Burnier Vouilloz, historienne indépendante, a participé à l'atelier de travail «placement et institutions», elle résume les premiers travaux réalisés sous ce thème: mp3Ecouter

Dans les institutions, tenues par des organismes religieux, les conditions de prise en charge des enfants sont certes d'époque, mais quelque peu choquantes pour le regard contemporain, Marie-France Burnier Vouilloz: mp3Ecouter

Pour Hans-Robert Amman il s'agit malgré tout de rendre à l'église ce qui est à l'église, notamment en matière d'éducation: mp3Ecouter Le thème de la sécularisation de l'éducation, très lente en Valais, prend une grande place dans les recherches réalisées sous la bannière thématique «éducation», comme l'explique Mme Zoé Moody, chargée d'enseignement à la Haute école pédagogique valaisanne: mp3Ecouter Mais d'autres chemins sont également explorés pour ce thème, par exemple celui de l'école, avec Via Scola: le chemin de l'école en Valais depuis 1940, une recherche présentée par Zoé Moody: mp3Ecouter

Rendez-vous

Pour la suite de ce projet foisonnant, rendez-vous les 7 et 8 août à l’Espace des Remparts à Sion, à l'occasion des journées officielles «Sion vibre» du bicentenaire. Les douze «projets- étoile», dont celui de l’IDE, seront présentés et un long métrage d’une heure sera projeté sur grand écran à la Place du Midi. Au mois de novembre (les 18, 19 et 20), un second colloque est prévu, avec cette fois une dimension et portée internationale. Deux journées de conférences permettront de présenter l’étude et de valoriser la recherche et la manifestation culminera le 20 novembre, journée internationale des droits de l’enfant, avec un programme adapté aux jeunes.

Voir aussi