Communiqué de l'Association Fonds Veillard-Cybulski, 20 décembre 2018

L'Association Fonds Veillard-Cybulski a le plaisir de décerner son prix 2018 ex-aequo à Laura Del Nostro et l'Association Lire L!ve à Lausanne pour le projet «Tourner les pages pour mieux tourner la page» d'une part, et à Susanna Borda Carulla pour la recherche «Protection de l'enfance et régulation sociale en Colombie. Ethnologie des foyers communautaires à Bogota» d'autre part.

Tourner les pages pour mieux tourner la page

Il s’agit du travail de Bachelor en information documentaire de Laura Del Nostro réalisé sur un projet créatif autour de la lecture destiné aux jeunes délinquants placés au Centre éducatif fermé de Pramont, en Valais. Mené par l’Association LIRE L!VE, ce projet réunit dans des ateliers des jeunes du centre éducatif fermé de Pramont, accompagnés de détenus de la colonie pénitentiaire de Crêtelongue, avec des bénévoles. L’objectif est d’apporter une aide, par la lecture, aux jeunes en rupture. C’est une forme de prestation personnelle dictée par le juge des mineurs. Ce projet répond bien à l’objectif du prix qui est d’apporter une contribution originale et novatrice en vue de perfectionner les méthodes de traitement des jeunes et des adolescents en difficulté. Ce projet est collectif et le prix pourra servir à financer des activités futures déjà envisagées.

Protection de l'enfance et régulation sociale en Colombie. Ethnologie des foyers communautaires à Bogota

Il s’agit de la thèse de doctorat en ethnologie de Susanna Borda Carulla, spécialiste en droits de l'enfant basée à Genève, soutenue à l’Université Paris Descartes de la Sorbonne en novembre 2015. Un travail très sérieux et intellectuellement solide. Adoptant une approche de socio -anthropologie juridique, l’auteure analyse les crèches pour enfants de 0 à 6 ans au sein de maisons familiales dans un quartier pauvre de Bogota. Elle montre que la protection de l’enfance est le socle moteur de l’empowerment de deux acteurs antagonistes, l’Etat qui fait de la protection de l’enfance un outil de développement social et les mères communautaires qui en font un outil de défense de leurs droits au travail. Même si les analyses sont liées à la situation en Colombie, elles sont pertinentes pour d’autres pays.

Le jury du prix 2018 était composé de Mesdames Avril Calder (Angleterre) et Françoise Tulkens (Belgique) ainsi que de M. Atilio Alvarez (Argentine).

L'Association Fonds Veillard-Cybulski récompense depuis 1990 par un prix de CHF 5'000 (env. € 4'000) des travaux particulièrement méritants, surtout ceux qui apportent une contribution novatrice au perfectionnement des méthodes de traitement des enfants et adolescents et de leur famille en difficulté.

Plus d'informations sur l'Association Fonds Veillard Cybulski

Envoyez vos candidatures pour le Prix Veillard Cybulsli 2020!