Editorial, par Audrey Parvex, 8 octobre 2014

Internet occupe de plus en plus de place dans la vie des enfants, c'est une ouverture sur le monde qui donne accès à un nombre incalculable d'informations. Nous savons tous que l'éducation moderne passe par Internet. Les enfants sont connectés de façon ininterrompue, ce sont les principaux consommateurs des réseaux sociaux. Cependant, connaissent-ils les dangers liés à internet ?

Les mineurs ont accès à certains contenus inappropriés, notamment la pornographie, et sont constamment exposés à la violence. Les parents ne contrôlent pas forcément ce que font leurs enfants. Ces derniers ignorent que les informations personnelles qu'ils mettent en ligne resteront sur internet. Ils oublient que préserver leur vie privée est fondamental aujourd'hui. Internet n'est pas aussi sécurisé qu'on ne le croit, il est donc important de savoir l'utiliser à bon escient.

J'ai moi-même grandi dans cette génération constamment connectée. J'utilise internet quotidiennement, comme tous les jeunes de mon âge. J'ai eu la chance, étant plus jeune, d'avoir été mise en garde par mes parents par rapport aux dangers liés à internet. Tous les enfants n'ont pas cette chance. Voilà pourquoi je pense qu'il est essentiel de former tous les enfants à internet, afin qu'ils puissent bénéficier de son contenu. Chaque enfant devrait être sensibilisé aux risques et ainsi connaître les conséquences.

Lors de la Journée de débat général 2014 du Comité des droits de l'enfant de l'ONU, Juan Cruz-Gonzalez (Directeur national de la protection des données personnelles au Ministère de la Justice et des Droits de l'Homme en Argentine) a mentionné qu'il ne s'agissait pas seulement de former les enfants à internet, mais également les adultes. Je trouve qu'il a entièrement raison. Cela permettrait à mon avis de combler le fossé numérique et générationnel. Car en réalité, ce sont eux à présent qui sont dépassés par certaines technologies, qui ne sont pas conscients du changement numérique et des conséquences qui en découlent.

Le rapport et les recommandations issus de cette Journée de débat général seront accessibles prochainement depuis la page consacrée à la journée.

Vos commentaires sont les bienvenus : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.