30 ans Convention des droits de l'enfant - 50 ans Office éducatif itinérant



Editorial, par Andresssa Curry-Messer, 24 août 2017

accidentPrès d'un million d'enfants dans le monde meurent d’accidents chaque année. Des milliers subissent des traumatismes et se retrouvent dans une situation de handicap ou défigurés à vie.

Les causes d’accidents chez l’enfant comprennent la noyade, l’étouffement, l’asphyxie, les chutes, les piqûres ou morsures d’animaux, les coupures, les brûlures, les intoxications, les électrocutions ou encore les accidents de la route. Ceux-ci sont la principale cause de décès chez les 15-19 ans et la seconde chez les 10-14 ans.

Les enfants des pays pauvres sont les plus vulnérables. Plus de 95% de tous les décès d’enfants par accident surviennent dans les pays à bas ou à moyens revenus. Mais les enfants des pays développés comptent aussi parmi les victimes.

En Suisse, 14 enfants entre 0 et 16 ans perdent la vie chaque année et environ 150 mille se blessent dans des accidents. Aux Etats-Unis, près de 9 millions d'enfants par an sont traités pour des blessures dans les départements d'urgence et 8 mille familles perdent un enfant à cause d'une blessure évitable. Au Royaume-Uni, les accidents chez l’enfant de plus d’1 an sont l'une des causes les plus fréquentes de décès. Seulement en Angleterre, plus de deux millions d'enfants de moins de 15 ans subissent des accidents dans leur maison et autour de leur domicile chaque année et sont alors conduits vers des unités d'urgence. En moyenne, 62 enfants de moins de 5 ans sont décédés des suites d'un accident.

Au Brésil, les accidents ou les blessures non intentionnelles sont la principale cause de décès des enfants dans le groupe d'âge allant d’1 à 14 ans et posent un grave problème de santé publique dans tout le pays. Selon le Ministère de la Santé, presque 5 mille enfants brésiliens meurent chaque année d'accidents et, en moyenne, 122 mille sont hospitalisés pour cette raison.

La Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) garantit aux enfants le droit de vivre dans un environnement sûr, de grandir en bonne santé et d’avoir une protection contre toutes sortes de dangers menaçant sa vie. Elle impose aux Etats parties l’adoption de mesures appropriées de prévention et de protection des enfants contre les menaces vis-à-vis de leur développement et de leur vie.

Alors, quelles mesures et stratégies adopter pour éviter ce fléau? Nombreuses sont les associations dans le monde à traiter de ce thème et à élaborer des propositions pour aider les familles ainsi que les gouvernements intéressés. Dans un moteur de recherche sur internet, il suffit de taper deux mots, comme par exemple: accident et enfant ou sécurité et enfant, pour trouver les ONGs spécialisées dans le domaine.

L’Organisation mondiale de la santé s’en est occupée aussi et a élaboré des stratégies universellement applicables transmises dans un rapport. Si au moins 12 de ses propositions étaient suivies par les gouvernements qui ont ratifié la CDE, près d’un demi-million de décès d’enfants seraient évités chaque année ou plus de 1000 vies d’enfants seraient sauvées chaque jour.

Quelques liens:

http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/978.pdfhttp://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/978.pdf
http://www.bfu.ch/fr/conseils/pr%C3%A9vention-des-accidents/habitat/espaces-dhabitation/accidents-domestiques-denfants/accidents-domestiques-des-enfants
https://www.safekids.org/
http://criancasegura.org.br/sobre-nos/ 

Photo:  Libor Krayzel, flickr/CC

Vos commentaires sont les bienvenus: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.