30 ans Convention des droits de l'enfant - 50 ans Office éducatif itinérant



Editorial, par Paola Riva Gapany, 23 décembre 2016

La fin de l’année approche et avec elle l’heure des bilans. L’année 2016 fut une année douloureuse pour les enfants et l’application de leurs droits. Quelques 28 millions d’enfants à travers le monde fuient la violence et les conflits qui gangrènent leur pays. Pour certains d’entre-eux, la guerre fut et est toujours le seul contexte qu’ils connaissent: ils sont nés avec elle, grandissent avec elle et tentent autant que possible de survivre avec elle. Traumatisés, il leur faudra, à long terme, beaucoup de soutien médical, psychologique et social pour tenter de devenir ce qu’ils devraient être à savoir des enfants.

C’est sur ce triste constat que, le 11 décembre dernier, l’Unicef (United Nations International Children's Emergency Fund ou Fonds des Nations unies pour l'enfance) célébra ses 70 ans d’existence. Rappelons qu’au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’ONU souhaitait «offrir aide et espoir» aux enfants victimes de la guerre. Soixante-dix ans plus tard, ce message est toujours d’actualité. Est-ce dire que rien n’a changé pour nos enfants?

Des avancées et des progrès, certes il y en a eu. Le cadre législatif existe: la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant a été ratifiée par tous les pays à l’exception des Etats-Unis ; ses trois protocoles sont en vigueur et le dernier en date, le 3e protocole facultatif concernant une procédure de communication du 14 avril 2014, a été ratifié par 29 Etats, dont la Suisse qui vient d’ailleurs d’accepter sa ratification.

Mais qu’en est-il de l’application concrète des droits de l’enfant sur le terrain? Un bref coup d’œil sur les chiffres relatifs au droit à l’éducation et à l’accès à la santé, montrent certes des avancées mais également de grands sujets de préoccupations en lien avec la pauvreté, les conflits et le genre.

En matière d’accès à l’éducation, les inscriptions à l’enseignement primaire dans les pays en développement ont atteint 91%. Cependant, ce constat positif doit être tempéré par le fait que 57 millions d’enfants n’ont toujours pas accès à la scolarité, dont plus de la moitié sont des filles. En outre, plus de la moitié des enfants qui ne sont pas inscrits à l’école vivent en Afrique sub-saharienne et 50 % des enfants en âge de fréquenter l’école primaire qui ne sont pas scolarisés vivent dans des zones touchées par un conflit. Dans le monde, 103 millions de jeunes n’ont pas acquis les savoirs de base et plus de 60% d’entre eux sont des femmes. (Objectif 4 de DD)

En ce qui concerne la santé des enfants et le taux de mortalité, le nombre de décès d’enfants de moins de 5 ans a baissé et correspond à 17000 décès par jour. Cependant, la proportion des décès est en augmentation en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud. Quatre décès sur 5 d’enfants ayant moins de 5 ans ont lieu dans ces régions. Le risque de décès est également plus élevé en zone rurale et dans les ménages les plus pauvres. Grâce à la vaccination contre la rougeole, plus de 15,6 millions de décès ont pu être évités depuis 2000. Depuis 2001, les nouvelles infections à VIH chez les enfants ont diminué de 58% et en 2013, 250 000 nouvelles infections au VIH ont été enregistrées chez les adolescents; cependant, les deux tiers étaient des filles. Le sida est désormais la principale cause de décès chez les adolescents (10-19 ans) en Afrique et la deuxième cause la plus fréquente de décès chez les adolescents à l’échelle mondiale. (ODD 3)

Soixante-dix ans plus tard, force est de constater que les droits de l’enfant restent un privilège accordé à des enfants privilégiés. Les filles, les enfants en situation de pauvreté quelque soit leur lieu de vie, les enfants frappés par les guerres et les enfants de zones géographiques défavorisées sont les laissés pour compte des Etats et des adultes. Qu’attendons-nous pour leur «offir aide et espoir»?

Chères lectrices, chers lecteurs, à vous tous je souhaite une année 2017 placée sous le signe de droits pour tous les enfants!

voeux