Editorial, par Diana Volonakis, 9 juin 2016

colombie eauEn 2010, un rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement (UNEP) mentionnait l’Etat colombien parmi les 9 Etats du monde à posséder le 60% des réserves planétaires en eau douce. En 2015, revirement de situation : la Colombie est reléguée au 24ème rang pour cette dotation et, malgré de fortes précipitations annuelles, 50% des réserves d’eau douce du pays sont dites compromises du point de vue de leur qualité. L’Institut d’hydrologie, de météorologie et d’études environnementales de Colombie (IDEAM) donne l’alerte : en l’absence de mesures, en 2025, environ 69 % des citoyens colombiens verront leur quotidien sérieusement affecté par leur non-accès à une eau potable de qualité. Les plus jeunes citoyens seront les premiers affectés par les maladies hydriques ou par la hausse du coût de l’eau, continuellement raréfiée.

L’association à but non lucratif SieNi, Education à la conservation de l’eau en Colombie, basée en Suisse, vise à donner une place centrale à l’enfance colombienne dans la lutte contre la pénurie et la contamination de l’eau en Colombie.

Sur la période 2016-2017, SieNi déploie un projet pilote au sein de communautés localisées dans deux départements colombiens parmi les plus affectés par le problème de l’eau : Magdalena et Boyacá. Agriculture et élevage, activité minière et sidérurgique, ou encore développement touristique comptent parmi les facteurs qui y contribuent à la détérioration des ressources hydriques.

1'200 enfants résidents des deux départements seront répartis en 60 équipes d’eau. Encadrés par un enseignant ayant préalablement bénéficié d’une formation appropriée en gestion d’équipe, les équipes d’eau identifient les problèmes spécifiques auxquels fait face leur communauté. Suite à ce premier diagnostic, les équipes d’eau élaborent un projet de recherche qu’elles réalisent durant une année, soutenues à la fois par leur enseignant et par un mentor. Ce dernier est un membre de la communauté scientifique internationale qui monitore leur progression grâce à une interface virtuelle permettant un échange en temps réel.

Enfin, les données issues des projets de recherche scientifique entrepris par les enfants viendront alimenter une base de données utile à l’établissement d’un Observatoire national de l’eau colombien.

Ce projet pilote a su susciter l’enthousiasme de la Fédération vaudoise de coopération (FEDEVACO) qui, en février 2016, lui a décerné le Prix spécial du jury, dans le cadre du Prix vaudois diaspora et développement 2016.

Pour plus d’informations sur SieNi et ses activités : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Image : Cristina Valencia, flickr/CC

NB : L'éditorial ne reflète pas nécessairement les vues de la Direction et de l'équipe IDE.

Vos commentaires sont les bienvenus : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.