30 ans Convention des droits de l'enfant - 50 ans Office éducatif itinérant



Communiqué de presse des MNA du projet «Speak Out!», 20 octobre 2016

Nous, une vingtaine de requérant-e-s mineur-e-s non-accompagné-e-s (MNA) avons rencontré hier la conseillère nationale Mattea Meyer au Palais fédéral. Nous avons discuté de la politique suisse actuelle envers les MNA et les réfugiés et nous avons formulé nos recommandations.

C’était impressionnant pour nous de visiter le Palais fédéral pour rencontrer la conseillère nationale Mattea Meyer. Elle nous a présenté le système politique suisse, les responsabilités de la Confédération, les cantons et des communes. Puis avec patience et attention, elle a répondu à nos questions. En parlant avec elle, nous avons pu mieux nous représenter la politique suisse. Nous avons notamment beaucoup échangé avec Mme Meyer sur les différentes questions qui nous concernent. Nous apprécions beaucoup son message: «Je me réjouis d’avoir pu parler avec les jeunes. Pour moi, il est très important de faire une politique non pas sur les jeunes mais avec eux.»

Nous avons appris que la Confédération est responsable des procédures d'asile et des décisions concernant les permis. Comme recommandé la semaine dernière par le Conseil fédéral, nous aimerions que le permis provisoire (F) donne plus de droits et de prestations. Actuellement, le permis provisoire (F) complique l’intégration de beaucoup d’entre nous et crée des inégalités. Avec un permis qui nous donne plus de droits et de possibilités, il nous serait plus facile de rencontrer notre famille, de pouvoir aller à l’école et de ne plus devoir dépendre de l’aide sociale. «Moi et quelques-uns de mes amis de «Speak out!», nous attendons déjà depuis plus d’une année et demie une décision d’asile, nous confie Nadim* qui était présent avec nous à la rencontre. À cause de cette longue période d’insécurité, c’est très difficile de développer une perspective pour notre futur.» Nous sommes des jeunes, qui veulent pouvoir donner plus à la Suisse et vivre librement, comme les autres jeunes ici.

Nous avons aussi pris connaissance durant notre rencontre des recommandations de la CDAS (La Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales) pour l'hébergement, l'encadrement, la représentation légale, l'accès à l'école ainsi qu’à la formation post-obligatoire et le passage à la majorité des MNA en Suisse. Nous aimerions que tous les cantons puissent mettre en place le même encadrement et les mêmes prestations et que ces recommandations soient une règle et plus simplement une option.

*prénom d’emprunt

«Speak out!» est un projet du Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ) qui réunit des jeunes requérant-e-s d'asile mineur-e-s non accompagné-e-s (MNA) pour discuter de leur situation en Suisse et leur donner une voix. Pour la rencontre avec la conseillère nationale Mattea Meyer, les jeunes sont venu-e-s des cantons de Vaud, Valais, Neuchâtel, Bâle et Berne.

Liens:

Voir aussi:

Colloque annuel de l'Alliance pour les droits des enfants migrants (ADEM) sur l'harmonisation intercantonale de la prise en charge des MNA le 10 novembre à Berne.