Le petit chevrier, Lötschental, vers 1910 © Jacques Lüscher, Médiathèque Valais - MartignyEn 2015, le canton du Valais a commémoré les 200 ans de son entrée dans la Confédération helvétique. En tant qu'organisation ancrée dans la société valaisanne, l'Institut international des Droits de l'Enfant (IDE) a marqué cet anniversaire par une recherche « Générations » sur le thème de l'évolution du regard sur l'enfant et de sa place dans la société valaisanne de 1815 à 2015. Son projet a été sélectionné pour figurer parmi les douze « Projets-étoile » (en référence aux étoiles du drapeau valaisan) retenus par le canton pour cette célébration.

Intitulé « L’enfant en Valais de 1815 à 2015. De Jean-Baptiste, le petit chevrier à Ana Luisa, adolescente interconnectée », ce projet a été mené conjointement par l'IDE et le Centre interfacultaire en droits de l'enfant de l'Université de Genève (CIDE). Dans une approche interdisciplinaire, bilingue, intergénérationnelle et genre, la recherche a eu lieu dans tout le Valais depuis le 1er janvier 2014, sous le pilotage de M. Jean-Henri Papilloud, historien, ancien directeur de la Médiathèque Valais (Martigny).

Aborder le thème de l’enfant, c’est ouvrir la boîte aux trésors, tant l’enfant est un formidable révélateur des mouvements profonds qui sont à l’œuvre au sein d’une société. Dans ce sens, la période étudiée était significative, car le statut et la position de l'enfant ont radicalement changé durant ces deux derniers siècles. C'est à travers de nombreux prismes que le projet a documenté ces changements (dimensions historique, anthropologique, sociologique, juridique, psychologique et philosophique). A côté des recherches sur le statut de l'enfant, la santé, l'école, les institutions spécialisées ou les migrations, figurent des éléments transversaux tels que les représentations de l'enfant dans l’art et la culture, la famille et les relations intergénérationnelles, sans oublier l’enfant acteur de sa vie et des regards vers le futur.

Ces différents sujets ont été développés par des contributeurs (professeurs et chercheurs) provenant des instituts universitaires valaisans, des universités romandes et alémaniques, des hautes écoles, ainsi que des principales sociétés savantes du canton et des institutions en charge de la mémoire du Valais.

Base de données

Les événements qui ont jalonné les six générations examinées par ce projet sont compilés dans une base de données alimentée par tous les contributeurs. Elle est à disposition du public sur le site Internet de la Société d'histoire du Valais romand.

Des témoins, qui ont été les acteurs d’une partie des changements rapportés, et des professionnels, qui apportent une vision parfois un peu différente, pragmatique ou orientée vers l'expérience, le vécu et l'émotion ont également contribué au projet.


Le Colloque de mai 2015 (7 et 8 mai, pour une session de travail et de mise en commun) et la Journée mondiale des Droits de l'enfant 2015 (grand colloque de restitution des résultats les 18, 19 et 20 novembre) ont été consacrés à ce thème.

Dans les médias

Le colloque de novembre a été couvert notamment par des jeunes du Cycle d'orientation de St-Guérin (Radiobus). Les interviews qu'ils ont faites avec les intervenants peuvent être réécoutées en podcast.

pdf« Le Valais, dernier canton à instaurer une scolarité de 9 mois », Le Nouvelliste du 19.11.2015
pdf« Ces orphelins valaisans qui suscitaient la compassion », Le Nouvelliste du 20.11.2015
pdf« Quel Valais pour demain ? », Le Nouvelliste du 21.11.2015

Publication

Une publication illustrée de haut niveau pour diffusion à un large public sera éditée en 2016 en collaboration avec la revue Annales valaisannes et un éditeur. Une déclinaison des résultats de la recherche pour les écoles (primaires et secondaires) pourra être effectuée et donner lieu à une application scolaire, afin de faire mieux connaître aux enfants leurs origines, leurs ancêtres, leur canton, leurs droits.