Institut international des droits de l'enfant  

 

Centre interfacultaire en droits de l'enfant  

Tdh helping children worldwide

 

 

Séminaire international 2017

 

Nutrition, santé et droits de l'enfant

 

Sion, 9-11 octobre 2017

 Inscriptions ouvertes!

En 2006, trois organisations actives en Suisse dans le domaine des enfants migrants et plus particulièrement des «mineurs non-accompagnés» (MNA), à savoir l’Institut international des droits de l’enfant (IDE) à Sion, la Fondation suisse du Service social international (SSI), à Genève et la fondation Terre des hommes – aide à l’enfance (Tdh), à Lausanne, ont décidé d’unir leurs efforts afin d’améliorer la prise en charge et le suivi de ces enfants en Suisse, en créant l’Alliance pour les droits des enfants migrants (ADEM).

L’ADEM constitue désormais un réseau d'organisations et de professionnels veillant à la défense des droits et des intérêts des enfants migrants en Suisse.

Le but de l’ADEM est l’amélioration de la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant en Suisse pour les enfants migrants, en vue d'assurer des perspectives d’avenir dans leur pays d’origine, en Suisse ou dans un pays tiers.

Objectifs

  • Intensifier la collaboration des organisations et des professionnels actifs dans le domaine
  • Favoriser l’échange et la diffusion de toute information relative aux enfants migrants en vue d’améliorer leur prise en charge
  • Travailler avec détermination et vigilance à la mise en œuvre de la législation, de la réglementation, des règles administratives et des procédures relatives aux enfants migrants

Les réflexions de l’ADEM s’intègrent dans le cadre des travaux du Comité des droits de l’enfant et plus précisément de son Observation générale n° 6 sur le traitement des enfants non accompagnés et des enfants séparés en dehors de leur pays d’origine. L’Alliance, représentée par le SSI, collabore également au Programme en faveur des enfants séparés en Europe (PESE) et se base sur sa Déclaration de bonne pratique.

Ativités entre 2006 et 2010

A ses débuts, l’ADEM concentrait essentiellement son engagement sur les enfants en procédure d'asile. Le public cible a ensuite été élargi aux enfants et jeunes séparés, qu'ils soient en procédure ou sans statut légal.

Publications