L'Association Fonds Veillard-Cybulski est née en août 1986 à Lausanne, Suisse, afin d'honorer la mémoire et l'œuvre de M. Maurice Veillard-Cybulski et de Mme Henryka Veillard-Cybulska, magistrats et amis des enfants.

Les buts

Les buts de l’association sont :

  • d'encourager les activités scientifiques visant à améliorer la protection légale de la jeunesse et de la famille,
  • de soutenir la réalisation d'études, enquêtes, recherches, traités ou travaux en rapport avec les thèmes des congrès ou des séminaires de l'Association Internationale des Magistrats de la Jeunesse et de la Famille (AIMJF),
  • de récompenser des travaux particulièrement méritants, surtout ceux qui apportent une contribution novatrice au perfectionnement des méthodes de traitement des enfants et adolescents et de leur famille en difficulté.

Les activités

L’Association Fonds Veillard-Cybulski organise depuis 1990 l’attribution du Prix Veillard-Cybulski dans le cadre de l’assemblée générale de l’AIMJF.

Depuis 2012, l’association organise également un Forum annuel sur des thèmes d’actualité touchant la justice juvénile en Suisse romande.

Le comité

Suite à l’assemblée générale du 10 septembre 2010, le comité de l’association se compose de :

  • M. Xavier Lavanchy, président (Questo indirizzo email è protetto dagli spambots. È necessario abilitare JavaScript per vederlo.)
  • M. Michel Lachat, vice-président
  • M. Jean Zermatten, trésorier
  • Mme Alexandra Prince, secrétaire
  • M. Olivier Boillat
  • Mme Avril Calder, présidente de l’AIMJF
  • Mme Malgorzata Cybulska Cerruti
  • Mme Corinne Dupasquier-Vuilleumier
  • M. Claude Pahud
  • Mme Danièle Vuilleumier-Chabloz

L’association a été présidée de sa constitution en 1986 à 2010 par M. André Dunant, ancien juge des mineurs.

Maurice Veillard-Cybulski (1894-1978)

Maurice Veillard naît en 1894 à Lausanne. Il obtient une licence, puis un doctorat en droit à l’université de Lausanne. Il se marie en 1918 avec Marthe Jolmini et quatre filles naissent de cette union. Devenu veuf, il se remarie en 1959 avec Henryka Cybulska. Juge du district de Lausanne, puis premier président du Tribunal des mineurs du canton de Vaud (Suisse) dès 1941, Maurice Veillard est chargé de cours à l'Université. Il a été notamment président de la Société suisse de droit pénal des mineurs, de l'Association Internationale des Magistrats de la Jeunesse et de la Famille (AIMJF) et de l'Union Internationale des organismes familiaux (UIOF).

Il a contribué par ses écrits (dont le fameux « Pionniers de l'Action Sociale ») et par son rayonnement à promouvoir au niveau européen une approche sociale des enfants traduits en justice.

Ses notes ont fait l'objet d'une publication (2007) intitulée « Crapauds de gamins! Notes d'un juge de l'enfance 1942-1977 », parue aux éditions d'En-bas.

Henryka Veillard-Cybulska (1908-2003)

Henryka Nalecz naît en 1908 à Lublin en Pologne. Mariée une première fois à Stanislaw Cybulski et mère de deux enfants, elle poursuit ses études pour obtenir en Pologne des licences en droit et philosophie-psychologie et un doctorat en droit.

Durant la seconde guerre mondiale, elle prend d’importants engagements dans son pays (YMCA, Croix-Rouge, Université clandestine, Armée clandestine polonaise). Devenue veuve en 1943 durant l’occupation, elle est nommée magistrate en 1946, puis présidente du tribunal des mineurs de Lodz en 1951.

Elle poursuit une carrière académique (enseignement de la criminologie juvénile, du droit des mineurs et de la famille) et une carrière internationale au sein de l’AIMJF dont elle sera la secrétaire générale adjointe (1966-1982) et de la Fédération internationale des femmes de carrières juridiques (membre du conseil) et autres ONGs.

Elle est rédactrice de la chronique de l’AIMJF pendant de nombreuses années, publie de nombreux articles et en collaboration avec son second mari, Maurice Veillard, un important ouvrage de référence « Les jeunes délinquants dans le monde : ce qu'ils font, ce qu'ils sont, ce qu'on fait pour eux » paru aux Ed. Delachaux et Niestlé en 1963.

Henryka Veillard-Cybulska dote en 1986 l’Association Fonds Veillard-Cybulski d’un généreux capital pour honorer la mémoire de son mari et pour poursuivre leur engagement de toujours.