La Justice juvénile traite des enfants en conflit avec la loi (auteurs d’infractions) et des enfants en contact avec la loi (victimes et témoins).

Depuis sa création, l’IDE sensibilise et forme les professionnels de la justice sur l’intervention judiciaire pour les enfants et a organisé de très nombreuses sessions de formation, soit à Sion, soit à l’étranger, à la demande d’États ou d’organisations onusiennes (ex. UNICEF), pour mettre en lumière les exigences internationales définies par les grands traités en cherchant à éviter les régressions que des politiques de tolérance zéro font peser dans certaines régions.

EXEMPLES D'INTERVENTION

Un programme relatif à la justice juvénile est en cours en Bulgarie, en collaboration avec le Ministère de la Justice et la Coopération Suisse-Bulgarie. Il vise à établir des tribunaux spécialisés pour les enfants en conflit avec la loi et en contact (victimes et témoins) avec la loi. Le point de départ du programme a été l’analyse de la situation de la justice réservée aux enfants, sa compatibilité avec les standards internationaux et des propositions de réforme. Dans un deuxième temps, les acteurs de la chaîne pénale (juges, procureurs, inspecteurs, travailleurs sociaux) sont formés au cours de trois modules d'une semaine en février, juillet et octobre 2015. À noter que dans une démarche séparée, l'IDE a également formé des avocats en Bulgarie, en collaboration avec l'ONG PDJS (deux modules en juillet et octobre 2014).

L'IDE a mené pendant la période 2012-2014 une formation en justice juvénile au Sénégal pour les différents acteurs de ce pays, à la demande de la Suisse et du Sénégal. Le programme comprenait cinq modules de formation de formateurs et s’adressait à tous les intervenants de la chaîne pénale (policiers, procureurs, juges, avocats, travailleurs sociaux, psychologues et agents pénitenciers).
Les matières enseignées portaient sur les grands standards internationaux en matière de justice juvénile, sur la législation et la pratique sénégalaise; en particulier, elles traitaient des alternatives à la privation de liberté et de la justice réparatrice. L’application dans le concret des situations sénégalaises, la coordination des acteurs et la collaboration entre les différentes professions ont fait l’objet d’une attention particulière.
La pédagogie s’est appuyée sur la confrontation théorie/pratique, l’analyse de cas réels, les jeux de rôle et la participation active des apprenants.
Cette formation devait permettre à chaque professionnel impliqué de devenir à son tour formateur pour ses collègues; dès lors, plusieurs journées ont été consacrées à la méthodologie, préparant les participants à pouvoir exercer cette mission dès la fin de la formation.

THÉMATIQUES ABORDÉES

  • Âges de l’intervention pénale
  • Utilisation de la détention avant jugement
  • Privation de liberté
  • Garanties judiciaires à accorder aux enfants en conflit/contact avec la loi
  • Mesures de réhabilitation et de réinsertion
  • Place de la déjudiciarisation et de la médiation
  • Soins aux victimes
  • Rôle de la justice réparatrice

Informazioni


Progetto: Giustizia giuvenile
Data del progetto:
2013-2015
Responsabile del progetto:
Jean Zermatten (IDE)