Dans le cadre de ses formations aux droits de l'enfant « sur mesure », l'Institut international des droits de l'enfant (IDE) mène un nouveau programme destiné aux professionnels impliqués dans la prise en charge des enfants en danger et en conflit avec la loi, en Algérie. Réalisé en collaboration avec l'UNICEF et l'Ecole Supérieure de la Magistrature (ESM), ce programme vise à mettre en place des modules de formation de formateurs et s'adresse à tous les intervenants de la chaîne pénale (procureurs, juges, avocats, psychologues, policiers, travailleurs sociaux et agents pénitenciers), afin d'obtenir un réflexe interdisciplinaire et d'améliorer la coordination des acteurs et la collaboration entre les différentes professions engagées dans la justice juvénile. Le premier module aura lieu du 25 au 29 mai 2014.

Les participants à cette formation, qui fait la part belle à la confrontation théorie / pratique, proviennent des 3 Wilayas d'Alger, Constantine et Oran. Les matières enseignées dans les quatre modules, d'une durée de 5 jours chacun, portent sur les grands standards internationaux en matière de justice juvénile et sur la législation et la pratique algérienne. Entre ces modules, les participants accomplissent un certain nombre de tâches, notamment des lectures, un stage d'au moins 3 jours dans une autre profession que celle qu'ils exercent, ainsi que des travaux personnels.

Une phase de formation continue, de supervision et de monitoring pour tous ces « futurs » formateurs est prévue au terme de la formation proprement dite. Elle pourra être conduite par l'ESM.

Responsable de la formation à l'IDE : Michel Lachat

Plus d'informations sur les formations en justice juvénile de l'IDE.

pdfArticle de presse sur cette formation paru dans le quotidien algérien El Moudjahid le 1er juin 2014.