Editorial, par Daniel Stoecklin, 27 juillet 2017

esr csc

La publication en juin 2017 de l'Observation générale sur les enfants en situation de rue du Comité des droits de l'enfant de l'ONU (ci-après OG sur les ESR) représente une étape importante. Ces directives faisant autorité pour les gouvernements sont la reconnaissance que ces enfants rencontrent des difficultés spécifiques pour accéder à leurs droits.

L'OG sur les ESR reconnaît que les en ESR ne constituent pas un groupe homogène et propose une nouvelle définition*: «Dans cette observation générale, l'expression "enfants en situations de rue" est utilisée pour: (a) les enfants dépendant des rues pour vivre et/ou travailler, que ce soit seuls, avec des pairs ou leur famille; ainsi que (b) une population plus large d'enfants qui ont établi des connections fortes avec des espaces publics et pour lesquels la rue joue un rôle vital dans leurs vies quotidiennes et leurs identités. Cette population plus large comprend des enfants qui périodiquement, mais pas toujours, vivent et/ou travaillent dans les rues et des enfants qui ne vivent pas ni ne travaillent dans les rues mais qui accompagnent régulièrement leurs pairs, frères et sœurs ou familles dans les rues.»

En élargissant le concept aux connections avec et autour de la rue, cette définition favorise une approche basée sur les droits. Elle s'écarte de la focalisation sur des enfants perçus comme délinquants ou victimes et prend en compte les compétences des ESR et leurs limitations par des forces macrosociales. La prise en compte de cette perspective dans un important document directeur de l'ONU est le résultat de décennies de recherche académique et d'implication de la société civile (ONGs) sur le terrain. Le Consortium for Street Children a joué un rôle crucial pour que ce document-phare puisse voir le jour, et cela avec les académiques.

Parmi eux, Riccardo Lucchini, Prof. Émérite à l'Université de Fribourg en Suisse a été particulièrement inspirant. Ses travaux examinent les compétences, identités, carrières de rue, consommations de stupéfiants, liens familiaux et dynamiques de groupe des ESR. Sous sa direction lors de la rédaction de ma thèse1, j'ai développé une sociologie interprétative et amené l'expression «enfants en situations de rue»2 qui s'est répandue et qui est utilisée dans l'OG sur les ESR.

L'OG sur les ESR aidera certainement les ESR en termes d'accès à leurs droits et à leurs capabilités3. La mise en œuvre de l'OG sur les ESR (l'Uruguay a déjà déclaré son engagement en ce sens) aura désormais une importance majeure pour la pratique et la recherche.

*Traduit librement de l'anglais, la version officielle française à paraître fait foi.

1 Stoecklin, D. (2000). Enfants des rues en Chine. Paris: Karthala.
2 Un livre (en préparation) rendra bientôt ces travaux en français accessibles aux anglophones.
3 Stoecklin, D. & Bonvin, J.-M. (2014). Children’s Rights and the Capability Approach. Challenges and Prospects. Children’s Well-Being: Indicators and Research 8. Dordrecht, Heidelberg, New York, London: Springer;
4 Aptekar, L., Stoecklin, D. (2014). Street Children and Homeless Youth: a Cross-Cultural Perspective. Dordrecht, Heidelberg, New York, London: Springer

NB: L'éditorial ne reflète pas nécessairement les vues de la direction et de l'équipe IDE.

Vos commentaires sont les bienvenus: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.